Encore un 700 places dans le Nord???

Publié dans la presse le 27 aout 2010

«  Bientôt une prison gigantesque à Nortkerque ! (…) Pour dire non (…) regroupons-nous vite ! » Sans ce tract distribué depuis deux jours dans cette commune de 1 600 habitants (entre Ardres et Audruicq), le projet de centre pénitentiaire serait resté… discret. Et c’est bien ce que reproche en premier lieu, Bruno Micolino par qui la fronde est lancée. « Cela fait plus de trois mois que la décision est prise, en secret. J’en ai entendu parler à Dunkerque, alors que j’habite Nortkerque depuis dix ans, ce n’est pas normal ! Je veux bien tout ce qu’on veut pour la commune, mais qu’on en discute. » Si ce dossier n’a pas laissé de trace à la mairie, c’est qu’il n’a encore jamais été abordé en séance du conseil municipal. En revanche, le 17 mai dernier, tous les élus municipaux participaient à « une réunion de travail » sollicitée par le député de la septième circonscription du Pas-de-Calais, Gilles Cocquempot, venu promouvoir ce projet de centre pénitentiaire. Un projet d’envergure puisqu’il se propose d’accueillir sept cents détenus. Ce jour-là, les élus se sont prononcés majoritairement « pour » ce projet, contre l’avis même du maire. Maurice Butor compte en effet parmi ceux qui émettent « des réserves » et demandent un complément d’information. « Je ne suis ni pour ni contre pour l’instant, explique Maurice Butor. Ce projet, je ne l’ai pas sollicité, il nous est tombé dessus. Pour être franc, quand j’en ai entendu parler, j’ai eu un frisson. Le député nous a présenté tous les avantages, notamment en terme de budget car on passerait à plus de deux milles habitants. Mais j’aimerais bien avoir un deuxième son de cloche pour me faire une opinion. Mais depuis cette fameuse réunion, on n’en sait pas plus. Donc rien n’est fait. » Quand la décision sera-t-elle prise ?

Mystère (*).

Le projet d’un nouveau centre pénitentiaire sur le littoral revient de manière récurrente, depuis que les prisons de Dunkerque, Boulogne et Béthune, sont annoncées comme condamnées à fermer. Le nom de plusieurs villes du Nord a déjà circulé pour accueillir ce nouvel équipement, mais celui de Bourbourg revient avec insistance. C’est donc en « concurrent » que le dossier de Nortkerque a été monté par Gilles Cocquempot. Car le député, « très sensible à la question des prisons et à la condition des prisonniers et du personnel depuis l’affaire d’Outreau », y voit un « véritable enjeu d’aménagement du territoire », explique son attaché parlementaire, Daniel Boulogne.

S’il a opté pour Nortkerque, c’est « parce qu’il n’y a pas de problématique wateringues dans ce secteur, que l’autoroute A26 est juste à côté, et que l’aire de Nortkerque, fermée, pourrait être facilement transformée en échangeur. » Un développement dont les opposants se passeraient bien : «  Ça n’apportera que des nuisances. Depuis deux jours qu’on fait circuler la pétition, 95 % des gens signent. » Le bras de fer ne fait que commencer.

(*) Le ministère de la Justice n’a pas donné suite à notre sollicitation, hier.

Retrouvez cet article de DAVID MONNERY dans la Voix du Nord

Pour rappel, lors de l’Assemblée Générale du 12 juin 2010, le GENEPI à prit position sur l’architecture carcérale. Je vous invite à retrouver les positions de l’association quant à l’ouverture de ces nouveaux établissements gigantesques. Cliquez ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :