La CGT pénitentiaire n’attend pas de « miracle » de Michèle Alliot-Marie

Publié dans la presse le 24 juin 2009.

La CGT pénitentiaire n’attend pas de « miracle » de la nouvelle ministre de la Justice Michèle Alliot-Marie pour améliorer les « conditions de travail dégradantes (…) dans les prisons indignes de notre République », a déclaré le syndicat mercredi dans un communiqué. La troisième organisation chez les surveillants de prison a redit son opposition au prédécesseur de Mme Alliot-Marie, Rachida Dati, « qui aura marqué son passage par une politique agressive et autoritaire ». « Mais point de réjouissances : le nouveau ministre (…) ne fera pas plus de miracles même si le style risque d’être différent », a ajouté la CGT.

Le syndicat a dit attendre « avec impatience de rencontrer le nouveau ministre pour lui exposer sa grande inquiétude au regard des conditions de travail dégradantes subies par les agents travaillant dans les prisons indignes de notre République ». Le président Nicolas Sarkozy a déclaré lundi que l’état des prisons françaises, en butte à une surpopulation chronique, était « une honte pour la République », annonçant que le prochain gouvernement serait chargé de construire de nouveaux établissements. Pour la CGT, il ne s’agit que le « remake » de « vieilles recettes inefficaces ».

Retrouvez cet article dans Le Point

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :