Mutinerie réprimée à la maison d’arrêt d’Amiens

Publié dans la presse le 20 juin 2009.

Dix-sept détenus réclamaient notamment des réfrigérateurs dans leurs cellules, ainsi que des heures de promenade supplémentaires.

Une mutinerie de dix-sept détenus de la maison d’arrêt d’Amiens a été réprimée, vendredi soir, par des équipes régionales d’intervention et de sécurité (Eris).

L’intervention, qui s’est terminée peu après 23h «sans trop de difficultés», selon un porte-parole de la préfecture, s’est soldée par le transfert, dans d’autres établissements pénitentiaires, de trois détenus, les «meneurs» du groupe.

Les détenus n’ont pas opposé de résistance lors de l’arrivée des Eris, selon Luc Rody, secrétaire régional du syndicat CGT pénitentiaire, qui a indiqué que tout s’était «bien passé».

Les détenus, âgés en moyenne de 25 à 30 ans, étaient restés dans la cour de la prison, après la fin de la promenade prévue pour 17h, refusant de revenir dans leurs quartiers, pour réclamer entre autres des réfrigérateurs dans leurs cellules, ainsi que des heures de promenade supplémentaires, selon Luc Rody.

La maison d’arrêt d’Amiens compte plus de 700 détenus pour quelque 320 places, selon la CGT. (source AFP)

Retrouvez cet article dans Libération

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :