Sequedin : suicide au mitard

Paru dans la presse le 3 avril 2009.

Un détenu, incarcéré pour meutre et «faible psychologiquement», selon un syndicat de surveillants, s’est pendu après une semaine de mitard. C’est le troisième suicide en trois mois à Sequedin.

Il avait 25 ans, il a été retrouvé pendu mercredi à la prison de Sequedin, dans le quartier disciplinaire, le «mitard», où il était depuis une semaine. Il était «faible psychologiquement» selon un  surveillant de la prison, Andy Gabard, surveillant à la maison d’arrêt et responsable local de l’Union fédérale autonome pénitentiaire.  Le jeune détenu avait été condamné à 22 ans de prison, pour meurtre. Il était incarcéré dans le quartier Maison centrale de Sequedin, celui des «longues peines» et les détenus les plus dangereux. Le surveillant estime que la place de ce prisonnier n’était pas à Sequedin, mais dans un hôpital pénitentiaire.

[…] Etait-il connu pour une tendance suicidaire? L’administration pénitentiaire a confirmé la mort par pendaison, mais n’a rien à ajouter. A Sequedin, c’est le troisième suicide en trois mois.

Retrouvez l’intégralité de l’article sur Libé-Lille

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :