Mouvement de grogne, hier matin, au centre pénitentiaire de Longuenesse

 Des agents en congés ou délégués syndicaux ont protesté, hier, devant le centre pénitentiaire de Longuenesse, sans blocage.

Des agents en congés ou délégués syndicaux ont protesté, hier, devant le centre pénitentiaire de Longuenesse, sans blocage.

À l’appel de la CGT, de FO et de l’UFAP, un mouvement de grogne, sans grève ni blocage, a touché le centre pénitentiaire de Longuenesse, hier. Les agents dénoncent « la dégradation de leurs conditions de travail ».

« Surpopulation carcérale, manque d’effectifs et pression constante exercée par la direction sur les agents».

C’était les griefs exprimés, hier par les personnels du centre pénitentiaire de Longuenesse. « Nous n’avons pas le droit de grève , expliquaient les agents devant les grilles du centre pénitentiaire. Ceux qui sont ici sont en congés ou délégués syndicaux ».

« À la maison d’arrêt, on est à 200 % de surpopulation carcérale. Les détenus sont trois par cellule, dans 9 m², certains dorment par terre », dénonçaient les surveillants. Ils pointaient également le sous-effectif : « Il manque vingt-cinq agents dont les postes existent mais qui ne sont pas pourvus. Résultat : nous ne pouvons pas travailler 35 heures et nous sommes très au-delà des 108 heures supplémentaires trimestrielles. » Enfin dernier grief : « Les décisions unilatérales de la direction ».

L’intégralité de l’article sur La Voix du Nord

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :