Le «potentiel suicidaire» évalué à l’arrivée en prison ?

Publié dans la presse le 5 février 2009.

\ »Le «potentiel suicidaire» évalué à l\’arrivée en prison? »

« Dans un rapport remis au ministère de la Justice, et dont lefigaro.fr a pu prendre connaissance, le docteur Louis Albrand émet quinze préconisations pour réduire le nombre de suicides en milieu pénitentiaire.

«Humaniser la prison.» Tel est le leitmotiv du Dr Louis Albrand, chargé par le cabinet de la Garde des Sceaux Rachida Dati de remettre un rapport sur les suiciddes en milieu pénitentiaire. Pour le Dr Louis Albrand, si le nombre de cas est si élevé (115 suicides en 2008, selon l’administration pénitentiaire), c’est d’abord parce que les conditions de détention ne se sont pas améliorées, bien au contraire.

«Il n’y a pas de mesure très technique qui va faire tout changer, prévient le psychiatre, dans un entretien au figaro.fr. Ce qu’il faut avant tout, c’est humaniser la prison. On constate que la plupart des détenus qui se sont suicidés avaient entre 30 et 35 ans. Il ne faut donc pas rompre l’espoir de réinsertion des individus dans les prisons, et cela passe par une plus grand humanisation dans les centres pénitentiaires.»

Pour ce faire, l’auteur du rapport propose notamment de réduire de 45 à 30 jours la durée de placement en quartier disciplinaire, et d’attribuer un droit de parloir aux individus détenus dans ce même quartier disciplinaire. «Nous devons développer la communication et notamment la téléphonie au sein des prisons», préconise également Louis Albrand, sans donner davantage de précisions pour le moment.

Autre mesure phare proposée par le psychiatre, «faire évaluer par un médecin le potentiel suicidaire à l’arrivée des détenus dans les prisons». Une grille d’évaluation du risque serait en cours d’élaboration par un comité de spécialistes. «Sachant que la plupart des suicides sont faits par pendaison, il faudrait également prévoir des cellules spéciales pour les détenus dont le potentiel suicidaire est élevé», note le Dr Louis Albrand.

Un ensemble de préconisations qui, pour l’auteur du rapport, devrait permettre de faire baisser le nombre de suicides en prison. En 2008, 115 détenus se sont donné la mort en milieu carcéral, selon l’administration pénitentiaire. »

Bastien Hugues.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :